Peinture de vitesse et peinture de fond

Cette peinture explore la relation entre le geste et la matière, dans une exécution basée sur la rapidité et l’absence de reprise. Le fond est recouvert de couleurs acryliques lumineuses modelées entre elles sans limites de contours ; une fois sec, il est recouvert d’une couche de colle à papier-peint, et sur cette colle humide une couleur contrastante est étalée. A l’aide d’un couteau à peindre souple en forme de losange allongé, le dessin des études précédentes est tracé (de mémoire, pour n’en garder que l’essentiel) par raclage à la pointe et au plat du couteau. Des rehauts de lignes noirs et blancs sont ajoutés, et des couleurs repassées en aplats pour solidifier la composition obtenue.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 Fermer
peintures réalisées en cours et en stages avec Yves Desvaux Veeska Anne François