Feux et Chevaux
    Un feu, des chevaux. Une image constituée d’éléments à forte charge symbolique. Si l’on veut. Mais à ne pas aborder de front, au risque d’être pesamment démonstratif. Commencez par un fond de mortier au relief plus prononcé vers le bas de la composition ; recouvrez de noir, sauf la zone blanche et orangée du feu ; quand ce noir a séché, ne cherchez pas à dessiner les chevaux ni le personnage, mais seulement les brefs traits de lumière qui en révèlent partiellement les contours ; ne vous préoccupez pas de la ressemblance, mais respectez la dimension succincte de ces traits par rapport au format de la composition ; faites apparaître des zones claires en haut et en bas au moyen d’un recouvrement de blanc plus ou moins dense ; complétez par des lavis gris bleu, ou gris vert, superposés au blanc ; réalisez schématiquement le dessin des chevaux et du personnage en respectant la simplicité des contours (silhouettes), leurs dimensions, leur position dans l’espace, les ombres portées ; terminez par le blanc et l’orangé du feu et de la fumée. Dans l’ensemble, la suggestion devra l’emporter sur la description.

document d'origine
 
Christiane Bour

Odile Kopferschmitt

Joëlle Chevallier

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 3031 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 Fermer
peintures réalisées en cours et en stages avec Yves Desvaux Veeska